MBG

MBG

Type: BIM
Location: Belgium
Language: English (UK), Dutch (NL), French (FR)
Summary: The AZ Sint-Maarten Hospital project is one of the first large projects
in Belgium to use BIM format. See how MBG takes on the challenge of using
BIM for the first time and the integral role Bluebeam has played in the process.

Passer à BIM sans crainte : l’entreprise belge de travaux généraux MBG adopte la modélisation des données du bâtiment (BIM)

Les professionnels de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (AEC) ne sont pas réputés pour leur esprit d’innovation. Cependant, le secteur technique de l’industrie a connu une telle croissance ces dix dernières années que le champ des nouvelles opportunités numériques peut sembler trop vaste. Ceci est particulièrement vrai pour les petites et moyennes entreprises du secteur de l’AEC. Lorsque les solutions sont mises en œuvre correctement, la vague de prospérité technologique est extrêmement bénéfique, mais ce processus de mise en œuvre est tellement problématique que la situation pourrait devenir délicate.

Avec la croissance des partenariats public-privé (PPP), l’adoption imminente du BIM au Royaume-Uni, les conséquences du Brexit et la possible normalisation des administrations, les maîtres d’œuvre ont de moins en moins de pouvoir de décision sur l’adoption des solutions numériques. Ce sont désormais les propriétaires et les agences gouvernementales qui prennent les décisions, et, même si elles indiquent que ces solutions numériques continueront très probablement d’être utilisées, l’ampleur de cette utilisation reste à préciser. Les partenaires de projet constatent facilement les avantages qu’apportent les efforts de communication grâce à la technologie, et, tandis que la vague des chantiers BIM et des conceptions et constructions virtuelles poursuit sa course, il semble bien que le meilleur moyen d’apprendre à nager pour les entreprises soit de se jeter à l’eau.

C’est ce qu’a fait l’entreprise belge MBG, en adoptant pour la première fois une solution BIM pour le projet de construction de l’hôpital d’AZ Sint-Maarten à Malines, évalué à 121 millions d’euros, auquel elle participe en tant qu’entreprise affiliée au Groupe industriel belge CFE. Un projet loin d’être idéal pour un premier plongeon. La nature du financement public et privé du projet laisse peu de marge de manœuvre à l’entreprise pour négocier les solutions technologiques. (Il ne s’agit pas entièrement d’un projet PPP, mais, côté financement, les partenaires privés VZW Emmaus–AZ Sint-Maarten doivent suivre les règles applicables aux instances gouvernementales, car ils bénéficient des subventions du projet.) « Notre client a pris la décision d’utiliser la modélisation BIM pour concevoir cet hôpital », a déclaré Bens Bervoets, chef de projet. En tant que principale entreprise de travaux sur ce projet, MBG avait à cœur de relever les défis technologiques qui en découleraient. « En Belgique, c’est un des premiers grands projets menés au format BIM en association avec Revit pour créer un modèle 3D.

Le projet de construction sur cinq ans se chiffre à près de 350 millions pour l’hôpital livré. Les possibilités de mise en œuvre technologique sur un projet d’une telle ampleur constituaient donc le premier obstacle à franchir. « En Belgique, nous n’avons pas encore de normes encadrant les chantiers BIM. Une norme européenne est actuellement étudiée, mais elle n’a pas encore été finalisée », ajoute Bens. « Pour des projets comme celui-ci, une énorme quantité d’informations doit être transférée aux bonnes personnes, au bon moment. La technologie moderne offre des solutions pour que chacun puisse effectuer son travail de la façon la plus efficace possible. » Dans ce cas précis, la suite technologique utilisée comprenait Buzzsax (extranet du projet), Aproplan, Revit, Tekla, Navisworks et Bluebeam Revu, autant de produits nouveaux pour MBG.

« Je pense que l’on devrait utiliser ce logiciel comme Word ou Excel. J’utilise Bluebeam tous les jours ! »

Bens Bervoets

Une traduction fidèle

As a project manager, Bens’ key challenges include ensuring the information from the complex BIM programs could be properly translated and sent
to the field, as well as gaining project partner approval for all updated drawings. “Normally we would get some drawings from our contractors and subcontractors and we’d have to review them, which would require me to print the drawing and make all my remarks the old school way, on a table with all my drawings as colors,” explains Bens. “And then I’d have to go to our offices in Antwerp and scan them in A0 size. This is not a very complicated process, but it takes a lot of time.” Instead, Bens used Revu to translate the informational drawings and host the markups. “Now with Revu, I can make all my markups in the program digitally, send them to the subcontractors and suppliers, and they can easily send me their revisions in a PDF. We primarily use the annotations, hyperlinking and measurement tools. It’s a good program because not every contractor, and definitely not every subcontractor or smaller player on the project, has the BIM software or the right staff to work with it. So, especially with smaller subcontractors, we use Revu.”

Un affichage performant

L’adoption du format BIM par MBG a également été facilitée par un autre composant : le périphérique permettant d’afficher les dessins. « Nous utilisons un grand écran tactile, car cela nous permet d’afficher des dessins au format A0 sans zoomer » explique Bens. « Cela permet également aux employés qui ont l’habitude de travailler sur papier de s’adapter plus facilement. » Grâce

à cette solution, MBG a pu non seulement gagner du temps et de l’argent en éliminant le recours à l’impression, mais a également éradiqué les temps de latence entre l’approbation des dessins et l’affichage sur l’écran tactile. Bens ajoute : « Nous utilisons l’écran pour nos réunions avec les contremaîtres des sous-traitants, afin que nos chefs de chantier puissent facilement organiser le planning à court terme. Cela nous permet par exemple de travailler sur un plan du niveau 2 du bâtiment et de l’annoter facilement dans Revu, sur le grand écran. Vous pouvez facilement ajouter des annotations en couleur et les enregistrer dans l’extranet du projet (ce qui permet d’emporter les documents sur le site avec un iPad) ou les envoyer par e-mail. »

Un projet qui avance

Bien qu’utilisant une solution BIM pour la première fois, MBG avance à grands pas sur le projet de l’hôpital AZ Sint-Maarten, et plus important encore, respecte scrupuleusement les délais. Bens et son équipe MBG se disent heureux d’avoir relevé le défi. « Avec ce projet, nous avons fait face à de nombreux cas de test. Nous avons pu utiliser l’écran, la solution BIM et Bluebeam Revu, et je pense que ces pratiques deviendront la norme des futurs projets.

Bens attributes information-sharing as the key to unlocking BIM’s potential within the built environment. He also believes that the industry as whole would benefit from better communication. “We are living in a sharing economy now, especially because of social networks, and we’re in a sharing time in general. We are seeing this evolution in the construction industry in Belgian, and in the rest of Europe as well. A lot of discussions are happening between different companies, so I think the competition is more based on knowledge than on labor. Thirty or forty years ago, you were a top five contractor if you had 1,000- plus workers, and now you are a top ten contractor if you write the best solutions for your client. So there has been a shift in the construction industry from labor to knowledge- based competition.”

*MBG est une société située en Belgique. Elle achète des produits Bluebeam via Bluefields, un revendeur Bluebeam « Silver ».